LÈVE-TOI

Classé dans : Autres activités | 0

Voici un message envoyé par nos deux amis Jean Béduchaud et André Choquette, envoyé depuis leur retraite de Bondville dans les Cantons de l’Est. André a été l’aumônier du Relais durant plusieurs années à la suite de Georges Convert et avant de laisser la place il y a deux ans à Jean Binette. Jean a apporté son aide et son soutien au Relais presque depuis sa fondation (avec la publication du feuillet, du calendrier liturgique, et de nombreux autre coups de mains ponctuels!). Ils nous accueillent maintenant à bras ouvert dans la maison de Bondville, lorsque le Relais y organise des retraites spirituelles.

 


En cette période trouble d’une pandémie si nous étions des ROBOTS sous le contrôle d’une INTELLIGENCE ARTIFICIELLE l’indésirable virus se casserait les dents sur le métal… L’économie s’en porterait toujours mieux, le confort matériel ne manquerait pas mais il n’y aurait plus les battements du coeur pour vivre d’amour!?!

Encore aujourd’hui nous sommes des HUMAINS vivants, sensibles, respirants, habiles, intelligents, libres, aussi FRAGILES…

Ce matin dans la méditation je fais un lien avec Jésus dans l’Évangile de Jean 5, 5-9. Il voit un malade couché sur son brancard et lui dit: « LÈVE-TOI, prends ton brancard et marche. » Et aussitôt l’homme fut guéri; il prit son brancard , il marchait. »

Dans chaque pays tout le personnel du SERVICE SANITAIRE est DEBOUT pour soigner et guérir un grand nombre de malades et leur permettre à leur tour d’être DEBOUT. C’est un combat du personnel et du malade contre l’ÉTOUFFEMENT! Qu’il est PRÉCIEUX ce SOUFFLE!

Une grande RECONNAISSANCE pour toutes celles et ceux qui s’impliquent à redonner SOUFFLE et ESPOIR aux humains que nous sommes.

Jean précise: « Cette pandémie m’a révélé qu’on peut être très soucieux des autres aussi bien le contraire. Mais par contre le meilleur s’est révélé plus fort que l’indifférence. Dans une ville en France quelqu’un a commencé à jouer de la flûte à sa fenêtre et un autre a pris le relais pour créer un climat de détente. Ainsi il se vit de l’entraide comme chercher des aliments pour une personne en quarantaine. »

Jean et moi nous sommes à risque avec notre âge: 70 ans et plus. Nous restons à la maison sans contact extérieur. Mais j’ai dû sortir pour faire des achats chez IGA PRUDEMMENT avec gants plastiques, gel, distance entre
les gens, lavage des mains…

Quelque soit l’endroit où je me trouve j’entends ce « LÈVE-TOI! » de Jésus et je comprends:
« Lève-toi en HUMANITÉ! »

Qu’un souffle d’amour nous anime!

Jean Béduchaud & André Choquette

Laisser un commentaire